Confinement

Homélie du 18 novembre

P. Bruno Houplon

Jésus, le Roi des Rois. De nos jours il y a un intérêt renouvelé dans le retour imminent du Seigneur dans la gloire. Chaque dimanche, en récitant le Credo, nous affirmons notre foi que le Christ "reviendra pour juger les vivants et les morts." Mais nous ne savons pas quand cela sera, comme le Seigneur lui-même a énoncé clairement : « Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît » (Matthieu 24, 36). Alors que devons-nous faire en attendant ? La réponse est simple : Vivre en fidélité aux valeurs du royaume afin de témoigner que le Christ est notre Roi dès maintenant. Y a-t-il des domaines dans ma vie où le Christ n’est pas roi ? Suis-je fidèle à mes engagements chrétiens ? Est-ce que je fais une bonne utilisation de mon temps ?

Gagner une pièce d’or à la fois. Dans la parabole d’aujourd’hui, chaque domestique ne reçoit qu’une pièce d’or, mais certains l’investissent mieux que d’autres. Il y a des dons que Dieu donne à tous et d’autres que seul certains d’entre nous reçoivent. Au baptême nous recevons tous le don de la foi, de l’espérance et de la charité et il nous appartient de nous assurer que ces dons grandissent, s’épanouissent et portent du fruit. Les dons de la foi, de l’espérance et de la charité ne nous sont pas donnés seulement en vue de moment d’épreuve, mais plutôt pour nous rappeler que nous sommes enfants de Dieu et héritiers du royaume du ciel. Exercer ces vertus est comme gagner de l’or, une pièce à la fois. Combien de fois est-ce que j’ai remercié Dieu des dons de la foi, de l’espérance et de la charité ? Est-ce que je m’efforce de développer ces vertus en maintenant mon cœur fixé sur les choses du ciel, en mettant ma confiance dans la divine providence, en aimant Dieu et en montrant cet amour par la charité envers mon voisin ?

La générosité de Dieu. Saint Jean nous rappelle que "Dieu est amour" (1 Jean 4,8). Dieu se donne. L’homme qui a caché sa pièce de monnaie ne pourrait pas comprendre cette réalité, mais l’homme que « a dépensé » sa pièce d’or l’a découvert car il en a gagné beaucoup plus. Jésus nous dit que « si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul » (Jean 12,24). Plus tard, si le grain de blé meurt, une métamorphose se produit et « il donne beaucoup de fruit. » La mort de Jésus sur la croix est l’illustration parfaite de la fécondité du sacrifice et du don de soi. Nous ne pouvons pas choisir Jésus pour roi sans être disposés à le suivre jusqu’à Jérusalem et au Golgotha. Nous avons beaucoup à donner, mais nous avons tellement plus à gagner en employant nos talents pour le royaume.

Résolution Aujourd’hui je ferai preuve de patience envers quelqu’un qui me gêne afin de montrer mon amour pour Jésus.

Confinement

Homélie du 23 novembre

NOTE : Le P. Bombardier nous livre aujourd’hui sa méditation quotidienne sur l’Apocalypse. Pour ceux qui veulent approfondir ce texte...
Confinement

Homélie du 22 novembre

P. David Vaimbois Bonjour Majesté, Peut-être, chers frères et sœurs, n’avez-vous pas trop l’habitude que l’on s’adresse à vous en...

1

  • nicole galand Reply
    18 novembre 2020 at 6 h 23

    Merci Père pour cette méditation qui nous montre un choix de vie pour suivre Jésus .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *