Confinement

Homélie du 23 novembre

NOTE : Le P. Bombardier nous livre aujourd’hui sa méditation quotidienne sur l’Apocalypse. Pour ceux qui veulent approfondir ce texte...
Confinement

Homélie du 22 novembre

P. David Vaimbois Bonjour Majesté, Peut-être, chers frères et sœurs, n’avez-vous pas trop l’habitude que l’on s’adresse à vous en...

1

  • Isabelle Bridet Reply
    20 novembre 2020 at 9 h 04

    Sans parole humaine, le tout petit se laisse mourir. Il a besoin qu’on lui parle.
    En grandissant, il a toujours besoin d’une parole, et d’une parole bienveillante pour pouvoir grandir harmonieusement, car la parole méchante blesse, détruit, peut tuer les talents pourtant présents chez chacun d’entre nous.
    Et le Seigneur, lui, nous donne Sa parole.
    Elle n’est qu’amour et bonté.
    Elle peut tout créer, tout réparer, tout consoler.
    Elle nourrit, même plus que le miel, elle est plus précieuse, elle est gelée royale .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *