Confinement

Homélie du Jeudi IV Pâques

P. Arnaud Mansuy

Un professeur d’Ecriture Sainte qui donnait un cours sur les Actes des Apôtres aimait dire qu’il est possible de comprendre le contenu de ce livre en modifiant légèrement son titre : « livre des actes de Jésus par les apôtres ». Car c’est bien l’œuvre du Christ qui poursuit sa route de cœur en cœur jusqu’aux extrémités de la terre seront la parole du Seigneur aux disciples juste avant son Ascension : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et qu’en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. De cela vous êtes témoins » (Lc 24, 46-48).

Cette continuité est marquée dans la première lecture de la messe de ce jour où « Paul et ceux qui l’accompagnaient » inaugurent leur prédication à Antioche de Pisidie dans la synagogue un jour de sabbat, tout comme Jésus avait inauguré sa prédication un jour de sabbat dans la synagogue de Nazareth selon le récit de l’évangile selon saint Luc (Lc 4, 16). Ce parallèle souligne que, comme Jésus (cf. Lc 4, 14-15), Paul parle dans la puissance de l’Esprit, selon la promesse de Jésus : « vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8).

La dimension universelle est présente dans cette prédication à la synagogue d’Antioche de Pisidie où saint Paul trouve dans son auditoire des Juifs que des païens “sympathisants’’ du judaïsme qui participaient à la prière. Dans notre texte saint Paul s’adresse aux premiers en disant « Israélites » puis aux seconds en disant « et vous qui craignez Dieu ». A tous saint Paul annonce « la Bonne Nouvelle » (Ac 13, 32) en commençant par une synthèse de l’histoire sainte du peuple élu : « le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël a choisi nos pères… ». Il traverse en quelques versets les siècles de l’histoire et les livres de la première alliance pour annoncer que la promesse d’un descendant faite autrefois au roi David, s’est réalisée en Jésus : « c’est de sa descendance que suivant sa promesse, Dieu a suscité pour Israël Jésus comme Sauveur » (traduction de la Bible de Jérusalem).

Et saint Paul d’appuyer sa prédication sur le témoignage de Jean-Baptiste qui devait être une figure connue dans les communautés juives, et qui dans la lignée des prophètes et comme « nouvel Elie » (cf. Mt 17, 11-13) annonçait la venue du Messie, de l’Epoux, du Sauveur (Jn 1, 19-34). Enracinant sa prédication dans l’Histoire sainte d’Israël, saint Paul annonce que Jésus est le Sauveur que Dieu a suscité pour offrir sa miséricorde à tout homme.

1

  • Isabelle Bridet Reply
    7 mai 2020 at 8 h 40

    Merci père Arnaud,

    ……l’œuvre du Christ qui poursuit sa route de cœur en cœur jusqu’aux extrémités de la terre …

    Comme c’est beau, et comme ce serait beau que ce soit notre seul désir, il y a tellement de parasites autour de notre cœur !

Répondre à Isabelle Bridet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *