Confinement

Litanies de la bénédiction Urbi et Orbi

(Litanies priées à Rome vendredi dernier pendant la bénédiction Urbi et Orbi.)

«Vrai Dieu et vrai homme, réellement présent en ce Saint-Sacrement, nous t’adorons, Seigneur.
Notre Sauveur, Dieu avec nous, fidèle et riche de miséricorde, nous t’adorons Seigneur.
Roi et Seigneur de la Création et de l’Histoire, nous t’adorons, Seigneur.
Vainqueur du péché et de la mort, nous t’adorons, Seigneur.
Ami de l’homme, ressuscité et vivant à la droite du Père, nous t’adorons, Seigneur.

Fils unique du Père, descendu du Ciel pour notre Salut, nous croyons en Toi, Seigneur.
Médecin céleste, qui t’inclines sur notre misère, nous croyons en Toi, Seigneur.
Agneau immolé, qui t’offres pour nous racheter du mal, nous croyons en Toi, Seigneur.
Bon Pasteur, qui donnes la vie pour ton troupeau, nous croyons en Toi, Seigneur.
Pain vivant et médecin d’immortalité qui nous donnes la vie éternelle, nous croyons en Toi, Seigneur.

Du pouvoir de Satan et des séductions du monde, libère-nous, Seigneur.
De l’orgueil et de la quête de pouvoir, libère-nous, Seigneur.
Des engrenages de la peur et de l’angoisse, libère-nous, Seigneur.
De l’incrédulité et du désespoir, libère-nous, Seigneur.
De la dureté de cœur et de l’incapacité à aimer, libère-nous Seigneur.

De tous les maux qui affligent l’humanité, sauve-nous, Seigneur.
De la faim, de la famine et de l’égoïsme, sauve-nous, Seigneur.
Des maladies, des épidémies et de la peur du frère, sauve-nous, Seigneur.
De la folie dévastatrice, des intérêts sans pitié et de la violence, sauve-nous, Seigneur.
Des tromperies, de la mauvaise information et des manipulations de la conscience, sauve-nous Seigneur.

Regarde ton Église qui traverse le désert. Console-nous, Seigneur.
Regarde l’humanité, frappée par la peur et par l’angoisse. Console-nous, Seigneur.
Regarde les malades et les moribonds, opprimés par la solitude. Console-nous, Seigneur.
Regarde les médecins et les opérateurs de santé, épuisés par la fatigue. Console-nous, Seigneur.
Regarde les responsables politiques et les administrateurs, qui portent le poids des choix. Console-nous, Seigneur.

À l’heure de l’épreuve et de la perte, donne-nous ton Esprit, Seigneur.
Dans la tentation et dans la fragilité, donne-nous ton Esprit, Seigneur.
Dans le combat contre le mal et le péché, donne-nous ton Esprit, Seigneur.
Dans la recherche du vrai bien et de la vraie joie, donne-nous ton Esprit, Seigneur.
Dans la décision de demeurer en Toi et dans ton amitié, donne-nous ton Esprit, Seigneur.

Si le péché nous opprime, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.
Si la haine nous ferme le cœur, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.
Si la douleur nous visite, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.
Si l’indifférence nous angoisse, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.
Si la mort nous anéantit, ouvre-nous à l’espérance, Seigneur.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *