Actualités, Au service de la liturgie, Chorale, Messes et offices

St Epvre à l’heure du coronavirus

Dans la tourmente provoquée par le Coronavirus, nous sommes invités à respecter des mesures exceptionnelles. Que chacun prenne connaissance des consignes de l’évêque de Nancy, Mgr Jean-Louis Papin et des applications que notre communauté met en place dès demain, dimanche 15 mars.

Les consignes de son Excellence, Mgr Jean-Louis Papin

Voici tout d’abord le document que nous avons reçu de notre évêque, Mgr Jean-Louis Papin.

Chers frères et soeurs,


À la suite des annonces du Président de la République, hier soir, concernant l’épidémie de Covid-19 et des précisions apportées par le Premier Ministre aujourd’hui à 13h, et en communion avec la Conférence des évêques de France, j’adresse les recommandations suivantes, valables jusqu’à nouvel ordre, afin que toute l’Église contribue à la solidarité nationale. Nous accueillons ces prescriptions en chrétiens, citoyens responsables.


J’invite les acteurs pastoraux à reporter ou annuler les activités qui induisent des rassemblements de plus de 100 personnes (pèlerinages, réunions paroissiales, veillées de prière, camps, etc.). Je recommande par ailleurs que les personnes à risques et les personnes âgées de plus de 70 ans ne soient présentes dans aucun rassemblement.


Concernant les messes et autres célébrations qui rassemblent des fidèles, je préconise d’appliquer les mesures de prudence déjà indiquées antérieurement (« gestes-barrière »), de respecter le seuil de 100 personnes et de s’organiser pour que les fidèles s’installent une chaise sur deux, un rang sur deux. Je suggère que les personnes de plus de 70 ans soient dispensées des célébrations dominicales. Je demande également la suspension des rencontres de catéchèse, d’aumônerie, et de tous les groupes d’enfants et de jeunes.


Je remercie les fidèles de la compréhension dont ils feront preuve et de toute l’aide qui pourra être apportée à la réorganisation de la vie en Église durant cette période d’épidémie. Je les invite tout particulièrement à manifester une attention aux personnes fragiles et âgées qui sont plus impactées par ce dispositif.


Je suis bien conscient des perturbations que va connaître la vie ecclésiale ordinaire et du trouble que vont connaître les catholiques. Les difficultés d’accès aux sacrements vont constituer une souffrance pour les fidèles. Dans ce sens, je propose que nous soyons en communion de prière, là où nous sommes, tous les jours, à 18h, soit par la lecture de l’Évangile du jour, l’office des Vêpres, la prière du chapelet, le livret Connaître le Christ, ou toute autre forme de prière.


Sans remplacer la vie ecclésiale ordinaire, les médias catholiques proposent pour nourrir notre vie de prière : messe dominicale du « Jour du Seigneur » (France 2) ; messes (samedi et dimanche), messe quotidienne du pape François (7h), offices et chapelet quotidiens (Lourdes) retransmis par KTO ; messe dominicale sur France Culture ; nombreux offices et prières retransmis par les radios chrétiennes, etc. Le sanctuaire de Lourdes invite à une neuvaine de prière, du 17 au 25 mars. Celle-ci est disponible sur le site du diocèse.


Sous aucun prétexte, les prescriptions sanitaires ne sauraient être mises en rivalité avec les prescriptions de l’Église. Comme le dit saint Paul à Tite : « Rappelle à tous qu’ils doivent être soumis aux gouvernants et aux autorités, qu’ils doivent leur obéir et être prêts à faire tout ce qui est bien » (Tite 3, 1).


Chaque paroisse, chaque mouvement et chaque association de fidèles saura trouver les moyens adaptés pour soutenir les personnes vulnérables et vivre cette épreuve dans le Christ.


Que Dieu vous bénisse et vous garde.


La mise en place de ces consignes à St Epvre

Les personnes de plus de 70 ans sont invitées à rester chez elles. Elles sont invitées à sanctifier le dimanche autrement qu’en participant à la messe dominicale, en particulier en profitant des resources présentes en ligne.

Nous devons contingenter les messes du dimanche en les limitant à 100 personnes mais nous nous proposons de les doubler. Nous procèderons ainsi :

  • 18h30 (la veille) : Messe à la crypte
  • 9h30 : Messe à la basilique
  • 9h45 : Messe à la crypte
  • 11h : Messe à la basilique
  • 11h15 : Messe à la crypte

Nous ne nous donnons pas le geste de paix, nous évitons de communier sur la langue, et nous laissons, autant que possible, de l’espace entre nous.

La chorale chantera à la messe de 11h ce dimanche 15 mars. Ses activités sont ensuite suspendues.


Ressources pour nous aider à sanctifier le dimanche sans la messe



« Faute de messe, sanctifier le dimanche malgré tout » (page du site Aleteia)


Dans les jours et les semaines à venir, nombre d’entre nous serons légitimement empêchés de participer à la messe dominicale. C’est pourquoi, Aleteia se mobilise pour vous proposer, avec le concours de la revue Magnificat, de sanctifier ce 3e dimanche de Carême, par une célébration de la Parole de Dieu.



Mode d’emploi pour sanctifier le dimanche


Cliquer sur ce lien



Prière proposée par Mgr Centène, évêque de Vannes

« Seigneur Jésus, je crois fermement que Tu es présent dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie. Je T’aime plus que tout et je Te désire de toute mon âme. « Après toi languit ma chair comme une terre assoiffée » (psaume 62)


Je voudrais Te recevoir aujourd’hui avec tout l’amour de la Vierge Marie, avec la joie et la ferveur des saints.


Puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement, viens au moins spirituellement visiter mon âme.


En ce temps de carême, que ce jeûne eucharistique auquel je suis contraint me fasse communier à Tes souffrances et surtout, au sentiment d’abandon que Tu as éprouvé sur la Croix lorsque Tu t’es écrié : « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ».


Que ce jeûne sacramentel me fasse communier aux sentiments de Ta Très Sainte Mère et de Saint Joseph quand ils T’ont perdu au temple de Jérusalem, aux sentiments de Ta Sainte mère quand elle Te reçut, sans vie, au pied de la Croix.


Que ce jeûne eucharistique me fasse communier aux souffrances de Ton Corps mystique, l’Église, partout dans le monde où les persécutions, ou l’absence de prêtres, font obstacle à toute vie sacramentelle.


Que ce jeûne sacramentel me fasse comprendre que l’Eucharistie est un don surabondant de Ton amour et pas un dû en vue de mon confort spirituel.


Que ce jeûne eucharistique soit une réparation pour toutes les fois où je T’ai reçu dans un cœur mal préparé, avec tiédeur, avec indifférence, sans amour et sans action de grâce.


Que ce jeûne sacramentel creuse toujours davantage ma faim de Te recevoir réellement et substantiellement avec Ton corps, Ton sang, Ton âme et Ta divinité lorsque les circonstances me le permettront.


Et d’ici là, Seigneur Jésus, viens nous visiter spirituellement par Ta grâce pour nous fortifier dans nos épreuves.


Maranatha, viens Seigneur Jésus. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *